Une première salve de réflexions 2


ECIC_05_FotorA la fin de cette journée, voici, en vrac, quelques propositions à méditer.

  • L’offre et la présence web des réformés romands a 5-10 ans de retard sur les autres églises en Europe.
  • Les moyens investis dans l’internet, les offres en ligne, les nouveaux supports, médias, les nouvelles habitudes, dépendent de volontés politiques et des capacités de comprendre les changements majeurs qui sont les nôtres.
  • L’Eglise n’est plus au milieu du village. Si elle manque le virage numérique, la marginalisation s’accélère.
  • La créativité nécessaire au développement d’offres numériques peut avoir un impact considérable dans la réalité des institutions religieuses.
  • Les nouvelles questions posées par le développement du numérique interrogent en profondeur la pertinence du discours des Eglises, mais elles représentent également une nouvelle manière de poser les enjeux d’une société en mutation.
  • Comment les Eglises peuvent-elles accompagner les personnes dans cette révolution ? La seule manière de les suivre est d’être actif dans cet environnement.
  • Le virtuel n’est pas en concurrence avec le réel, mais en interaction profonde avec la réalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Une première salve de réflexions