Keynote : quelques conclusions


azimuth:0.000000||elevation:0.000000||horizon:0.000000Keynote, Heidi Campbell, professeure associée en communication à l’université A&M au Texas. Auteure de « Exploring religious community online » (2005) et de « When religion meets new media » (2010).

Les temps changent… omniprésence de la technologie. Nous existons sur le web, même à notre insu. Mouvement irrévocable.

Présence du religieux en ligne. L’existence du web pose avant tout des questions aux institutions (religieuses).  A saisir comme une opportunité de repenser les institutions religieuses, l’Eglise et… développer de nouvelles pratiques.

Caractéristiques des religions connectées :

  • Convergence de pratique. Individualisation (fragmentation) des pratiques et des informations et proximité des offres très différentes.
  • Réalité multi-sites. Liens entre le « en ligne » et le « hors ligne ». La notion de téléprésence pose de nouvelles questions. (ubiquité, modes de relations, etc)
  • Communauté de réseau. Relâchement des liens sociaux, mais extension plus large.
  • Communication de l’identité religieuse en ligne : cette réalité est en construction dynamique, elle bouge
  • Autorité remise en cause. Aspect démocratique du web, difficulté de gérer le contrôle de l’information.

Le monde digital fonctionne à la fois comme un lieu de communication, mais aussi comme un lieu de transformation.

Les offres religieuses fonctionnent-elles comme des offres culturelles ou contre-culturelles ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *